Billet

Publié le 20 janvier 2017 à 15:35

blog-post-featured-image

Lire en exclusivité le 2e livre des éditions Belleville !

La toute jeune maison d'édition Belleville (1 titre paru à ce jour) a devant elle quelques beaux mois de publications dont nous réjouissons par avance*. Et ce d'autant plus que nous avons reçu en exclusivité "un jeu d'épreuves" (terme utilisé pour qualifier le livre imprimé avant le livre imprimé qui circulera effectivement en librairie et destiné à la fois à la presse et à la dernière relecture) qui ne devrait pas vous laisser indifférents.... Pour tenter votre chance et le recevoir dans votre boîte aux lettres, il vous suffit de tenter votre chance en publiant un commentaire en portugais (oui, oui, vous avez bien lu) au bas de cet article ! Le tirage au sort sera effectué mardi matin (24/01)à la première heure !

Ce texte a été écrit par Socorro Acioli, née à Fortaleza, qui en 2006, a été repérée par Gabriel García Márquez lors d’un workshop d’écriture et décide alors de se consacrer à la littérature pour adultes et au journalisme. Ce parcours original explique aujourd’hui son talent pour les contes teintés de critique sociale. Elle écrit actuellement son 3e roman.

 

A propos de son premier texte traduit en français, Sainte-Caboche, ses éditrices françaises, Dorothy Aubert et Marie Trébaol écrivent :

Après avoir parcouru pendant des jours et des nuits les paysages hostiles du Nordeste brésilien, Samuel trouve refuge dans une grotte à l’étrange forme de tête. L’endroit parfait pour s’installer paisiblement à l’abri des regards ! Mais Samuel se rend vite compte que, depuis son nouveau repaire, il entend les prières d’amour que les villageoises adressent à saint Antoine. Voilà l’occasion de s’occuper un peu…

Les prédictions de Samuel à travers la voix du saint deviennent rapidement célèbres dans toute la région. Il a, paraît-il, apporté l’amour à de nombreuses femmes désespérées. Mais bien souvent gloire rime avec
déboire. Samuel se retrouve bientôt au coeur d’histoires bien plus compliquées que ces simples prières ne le laissaient prévoir…

 

   

 

Première page pour vous mettre en appétit

"Il n’avait plus de chaussures et ses pieds étaient déjà autre chose : deux bestioles difformes. Une paire de bêtes immondes avec des dents. Deux animaux attachés à ses chevilles, infatigables, en avant, toujours l’un devant l’autre, depuis seize longs et pénibles jours, entraînant Samuel sous le soleil.

Au début, du sang et de l’eau coulaient de ses ampoules crevées, grésillant au contact de l’asphalte brûlant et implacable. Puis, de plus en plus secs, ses pieds devinrent silencieux. Une peau neuve apparut, coriace, semblable à du cuir de cobra, ingéniosité admirable de la nature pour ceux auxquels l’ennemi n’accorde pas la moindre pitié. Ses
jambes, des paradoxes jumeaux : plus elles maigrissaient, plus elles étaient fortes. Les muscles croissaient sur les deux tibias crasseux qui soutenaient ses cuisses décharnées. Lui, plus sale qu’un déterré, continuait de marcher tout droit.

Seize jours. De temps en temps, Samuel baissait les yeux sur son ventre de peur qu’il se colle pour toujours à ses côtes, comme dans l’histoire de l’homme évanoui que Mariinha, sa mère, lui racontait. Mariinha disait que ce jour-là, l’air était brûlant, pire que le souffle chaud auquel ils étaient habitués."

* Ne le répétez pas, mais une Voie des indés spéciale éditions Belleville est prévue en octobre 2017 (oui, je sais c'est loin, mais en attendant les titres, désormais diffusés, seront dans toutes les bonnes librairies et peut-être même dans les rayonnages des bilbiothèques les plus attentives...). D'ailleurs La coiffure de la mariée de Seray Şahiner, traduit du turc par Canan Marasligil vous y attend déjà !

 

11 commentaires

  • Evlyne

    Evlyne

    Le 20 janv. à 17:19

    Merci pour ce beau billet. J'aimerai bien lire ce splendide livre!!Merci pour cette chaleureuse proposition!!!!!!!!!!!!!!

  • zazy
    Le 20 janv. à 18:40

    Je me joins à Evlyne, très tentée par cette si belle couverture et par ce que tu en dis.

  • Pasdel
    Le 21 janv. à 13:16

    est-ce que O mundo que acreditávamos português est suffisant ou bien faut-il aller piocher plus loin dans mes souvenirs ... :) Eu gostaria de ler este livro (mille pardon aux lusophones du site mais j'ai arrêté le portugais en maternelle et oui nul n'est parfait)!

  • philit

    philit

    Le 21 janv. à 23:04

    Do Nordeste eu sei só musics e danças : baião, coco, forró, maracatu… J'espère en découvrir plus avec ce livre.

  • sylvie FORGES

    sylvie FORGES

    Le 23 janv. à 10:14

    Qual cobertura maravilhosa (manta) e romance magnífico. Se só a sorte pudesse sorrir a mim..Je serai ravie de découvrir ce beau livre.

  • sixtine grout

    sixtine grout

    Le 23 janv. à 15:54

    o que dizer, exceto, para citar o grande Pessoa, "a literatura, como toda a arte, é uma confissão de que a vida não basta"

  • Aurélie Libfly
    Le 24 janv. à 09:46

    C'est Sixtine Grout qui a été tirée au sort ! Bravo à elle & Merci à tou.te.s pour votre participation !

    • Aurélie Libfly
      Le 10 févr. à 11:18

      Sans réponse de Sixtine, le livre est parti chez Goran...

      • Goran

        Goran

        Le 17 févr. à 13:30

        Je viens enfin de comprendre... :-)

  • zazy
    Le 4 mars à 11:32

    Une si belle lecture !!

  • zazy
    Le 6 mars à 10:28

    J'ai adoré http://www.libfly.com/blog/127/blog-de-zazy/post/5908/post.aspx Goran, si ce livre vous intéresse,...

Description du blog

Envie de parler des tendances littéraires actuelles ? Du marché du livre ? De sujets en rapport avec le livre qui vous tiennent à cœur ? Cet endroit est pour vous!