Billet

Publié le 2 avril 2015 à 15:12

blog-post-featured-image

Pialat, selon Lefranc

"T'as 16 ans et tu crois pas à l'amour ?" // Interview d'Alban Lefranc à propos de son dernier livre Hypothèses sur Maurice Pialat.

Il est des films comme des bourrasques: ceux de Pialat (1925-2003), le fougueux, l'impétueux, le colérique, le polémique, le sublime Pialat, en font partie. Nous nous souviendrons de la scène finale d'A nos amours comme d'une claque monumentale, nous laissant ébaubie comme on ressortirait d'un flash halluciné : sans bien comprendre ce qu'il vient de se passer, émue aux larmes comme par surprise. Sandrine Bonnaire, dont Suzanne fut le premier rôle, y est à chaque visionnage plus époustouflante.

Pour Alban Lefranc, ce fut L'Enfance nue, qui raconte la trajectoire d'un enfant de la DDASS, grand succès critique et raté commercial, fascinant portrait de l'irréductible enfance dont Pialat ne cessera pourtant de dire qu'il est en deçà de ce qu'il voulait montrer.

Lefranc, auteur des vies imaginaires de Fassbinder (Fassbinder ou la mort en fanfare), Nico (Vous n'étiez pas là), ou encore de Mohammed Ali (Le ring invisible) nous propose un retour en France dans son dernier et court roman : L'Amour la gueule ouverte, paru chez Hélium au mois de mars, en se saisissant de celui qui reçut la palme d'or sous les huées du public en 1987 pour « Sous le soleil de Satan » et rétorqua à la foule le poing levé « Si vous ne m'aimez pas, sachez que je ne vous aime pas non plus »

Roman documenté ou plutôt inspiré par les films et les éléments biographiques glanés sur Pialat - prétexte littéraire grâce auquel Alban Lefranc explore les thèmes qui lui sont chers - L'Amour la gueule ouverte fait état des conflits les plus intimes : peur de l'abandon, feux passionnels, sauvagerie et affects, angoisses nées de la distance entre l'état des choses et le désir de ce qu'on voudrait qu'elles soient, constat révolté de ses faiblesses et refus de l'enlisement : toutes choses vécues que la touchante complexité et la sincérité de Pialat ont voulu dévoiler et saisir film par film, et sur lesquelles Alban Lefranc construit lui aussi son personnage, entrecroisant comme dans ses autres romans extraits documentaires, reconstitutions et passerelles imaginaires. Il nous offre une navigation par touches, peut-être plus encore que précédemment, symptomatique d'un sujet fougueux qui innervait de vie instantanée le moindre centimètre de pellicule.

« Ce qui m'intéresse chez Pialat, Fassbinder, ou Mohammed Ali, c'est d'essayer de comprendre comment autant de contradictions peuvent tenir, et de luttes se jouer, en un seul corps » nous confiera Alban Lefranc.
Nous vous invitons à l'écouter ici,à le lire ensuite, et à plonger dans la filmographie d'un cinéaste éblouissant.


[x_audio pialat.mp3]


Lucie Eple

« Pour vous : une empathie singulière avec la femme libre et massacrée, massacrée parce que libre. La femme qui affronte le code. Vous l'aimez parce que libre, d'une liberté crue, intransitive. La femme qui risque à tout moment d'être tondue, giflée, insultée, bafouée par le premier **** venu. (…)
Pour vous : la femme qui veut triompher du code, ancien mais toujours en vigueur, mais toujours renouvelé, qui veut que les femmes soient raisonnables, plus sages que les hommes. Code ancien, toujours renouvelé, qui veut qu'elles doivent fermer les yeux sur les coucheries du conjoint mais ne jamais en faire autant. Code ancien, toujours renouvelé, qui leur enjoint forcément de ne pas trop boire, de ne pas trop baiser, de ne pas rire trop fort, de ne pas trop. Faites, faites ce que vous voudrez, mais pas trop, mais modérément. Ces femmes-là vous quittent, forcément, mais ce sont elles que vous aimez. Elles avancent, elles continuent, carnassières et féroces. Elles foncent, elles renversent, elles ne cessent pas d'être elles-mêmes, elles ne cessent pas de dire : je veux, je veux encore. » Alban Lefranc.

Dans l'ordre, les extraits à l'écoute :
- Nous ne vieillirons pas ensemble – Maurice Pialat -1972
- Gérard Depardieu, à propos de Maurice Pialat - 2009
- Loulou – Maurice Pialat -1980
- L'Amour la gueule ouverte – hypothèses sur Maurice Pialat – Alban Lefranc – Helium 2015
- Sous le soleil de Satan – Maurice Pialat – 1987











4 commentaires

  • afbf
    Le 2 avr. à 16:26

    J'aime bien Pialat; mais une fois de plus, pas moyen découter le reportage en entier: coupé à 7mm!

  • Aurélie Libfly
    Le 2 avr. à 16:29

    Il n'y a de mon côté aucun problème pour l'écouter en entier... Cela dit, n'hésitez pas à m'envoyer votre mail en mp pour que je vous envoie le fichier source.

  • Yaokda
    Le 2 avr. à 16:50

    Merci Ridvil pour la mise en ligne, l'interview passe bien aussi de mon côté. Belle soirée

  • afbf
    Le 3 avr. à 10:57

    Si ce n'était qu'avec Libfly, j'enverrai mon ordi à la décharge! mais il fonctionne assez bien par ailleurs (mais je ne suis pas douée!!)

A propos

Les contenus multimédias ont leur forum sur Libfly !



Possédée soudainement par la fièvre rétrospective, l'équipe de Libfly a fait le tour du site et réalisé qu'il contenait maints contenus audios et vidéos qui méritent un endroit rien qu'à eux ! Un endroit où chacun d'entre vous pourrait à son gré trouver ses perles, écouter et réécouter, voir et revoir, découvrir et s'inspirer... Alors voilà, la muse ayant fait son œuvre, nous vous proposons dans ce forum 9 messages classant les contenus en fonction de leur nature et vous renvoyant vers les parties du site où vous pourrez les visionner et les écouter :

- Rencontres dans les lieux du livre
Dans ce message, vous retrouverez toutes les rencontres filmées ou enregistrées dans les librairies, bibliothèques, lieux associatifs... Parce que les moments d'exception, nous les vivons d'abord grâce à l'engagement des acteurs du livre, Brick & Mortar !

- Rencontres thématiques
Un message consacré aux rencontres professionnelles mais aussi aux salons du livre et festivals.

- Lectures d'exception
Auteurs et personnalités nous offrent la lecture d'un extrait d'un livre qu'ils affectionnent particulièrement. Où l'on apprend les sensibilités littéraires des uns et des autres en découvrant des chefs-d’œuvres !

- Interviews d'auteurs, éditeurs, traducteurs, libraires...
En dehors des rencontres de salons du livre ou dans les lieux du livre, Libfly possède un corpus d'interviews passionnantes !

Les mots prennent corps
Au hasard des pérégrinations de Libfly dans les festivals, dans la rue et dans les salles de spectacle, retrouvez dans ce message des lectures, des performances et installations autour de textes d'auteurs.

- Les lectures d'extraits de livres
Lectures courtes de grands classiques, de romans des rentrées littéraires ou de livres liés à des partenariats sur Libfly.


- Les Flyers à la radio ! Avec notre partenaire Radio Plus
Deux fois par mois, quatre internautes de Libfly partagent leurs coups de cœur à la radio ! Où l'on découvre nos amis lecteurs soudain incarnés : leur voix confère un sentiment peut-être plus intime qu'une photo, et c'est une expérience singulière qu'ils nous disent vivre avec joie grâce à Christophe de l'émission La vie des livres !

- Les Fly-reporters
Armés de leurs enregistreurs ou caméras, ils n'ont pas froid aux yeux ces flyers qui rivalisent d'audace et de motivation pour nous offrir des moments magiques avec les auteurs ! Reconnaissance éternelle de l'équipe !!

- Sur les ondes de Françoise Objois
Françoise Objois offre aux auditeurs de radio campus Lille et aux lecteurs de Libfly des moments privilégiés avec les auteurs lors de ses deux émissions hebdomadaires : Bruits de Chine et Traverse ! Entretiens au long cours où le temps reprend ses droits, où les auteurs déplient leurs pensées, avec calme et volupté !

- Opérations spécifiques
Où placer les lectures que Patrick de Carolis, Nancy Huston et Guillaume Gallienne ont fait de vos superbes lettres "Mon cher libraire" lors d'A vous de lire 2011 ? Et bien ici même ! Ainsi que tous les contenus directement liés à des opérations Libfly qui ne correspondraient pas à une catégorie ci-dessus.

Bonne exploration sensorielle !!