Billet

Publié le 18 mars 2014 à 13:29

blog-post-featured-image

Pascal Dessaint et Lucien Suel au Bateau Livre

Retour sur la rencontre du 11 mars dernier, où la librairie Le Bateau Livre recevait les auteurs Pascal Dessaint et Lucien Suel, tous deux fraîchement publiés aux Éditions de la Contre-allée pour leurs textes Quelques pas de solitude et Le lapin mystique, qui lancent la nouvelle collection de la maison, "les périphéries".


Pour commencer, une brève présentation du déroulé de la rencontre par le libraire, François-Marie Bironneau:

[x_audio présentation.mp3]


I - Quelques pas de solitude, de Pascal Dessaint

"Pascal Dessaint écrit sur l’impossible deuil, l’impossible consolation après la mort d’un frère qui n’a pas laissé de mot non plus.(...) Car ceux qui décident de partir ne peuvent expliquer leur geste à quiconque. Il est des lignes de faille, des fêlures, impossibles à explorer. Pour apaiser, un peu, sa peine, mieux vaut marcher parmi le mystère la nature, comme Pascal Dessaint." Geoffroy Deffrennes, article à retrouver sur le forum PointPresse.

L'auteur revient ici sur la genèse du projet éditorial autour de ce texte, qui confirme la vivacité de la chaîne du livre. Il évoque également sa volonté de mettre sur un pied d'égalité toutes les littératures. En effet, Pascal Dessaint, que l'on pourrait à tort enfermer dans la catégorie du roman noir du fait qu'il ait beaucoup publié chez Rivages noir, réaffirme ici une vision d'une littérature pensée au-delà des genres.


[x_audio dessaint.mp3]

Suivra une lecture, poignante, du début du livre:

[x_audio quelques.mp3]


II - Le lapin mystique, de Lucien Suel

Publié en feuilleton dans la revue Le dépli amoureux et tiré à très peu d'exemplaires aux éditions S.U.E.L, Le lapin mystique, tout premier roman de Lucien Suel, était jusqu'alors plutôt confidentiel. Les éditions de la Contre-allée ont ainsi eu la riche idée d'exhumer ce roman circulaire, que l'on pourrait également rapprocher des figures de la spirale et du kaléidoscope, par cette nouvelle édition dans la collection des périphéries.
L'auteur évoque ses inspirations à l'origine du texte ainsi que son fonctionnement. Le début du roman, mystérieux et codé, serait un piège construit par l'auteur: la suite constituerait alors une tentative pour en sortir...

[x_audio lelapin.mp3]


III- Je suis debout, de Lucien Suel

La rencontre était également l'occasion de présenter une anthologie de poèmes de Lucien Suel, véritable travail de recomposition publié - hasard de l'édition! - exactement le même jour que Le lapin mystique aux éditions de la Table Ronde. La discussion autour du style et des influences de Suel est ponctuée de lectures du recueil.

[x_audio debout.mp3]









7 commentaires

  • Philisine Cave
    Le 18 mars à 14:31

    Flûte, Diane, tu y étais ? Si j'avais su, je t'aurais cherchée activement.

  • Libfly
    Le 18 mars à 16:08

    Eh non Philisine, vous me mettez au pied du mur, je dois vous confesser que je n'y étais pas ! N'étant hélas pas disponible mardi dernier, j'ai confié mon enregistreur à François-Marie puis réalisé le montage !

  • Philisine Cave
    Le 18 mars à 18:45

    Ouf, je suis soulagée : il y avait afbf, Cathulu, toute la team de la Contre Allée, François Annycke bref que du beau monde !

  • afbf
    Le 18 mars à 20:49

    je me posais des questions...j'ai rencontré Philisine et Cathulu mais je ne connais pas la tête de F. Annycke dont j'aurais aimé faire la connaissance...mais je suis partie en courant dès la fin pour rejoindre James Sacré chez Morel. Aux Bouquinales, j'ai pas mal discuté avec des auteurs et des auteurs

  • afbf
    Le 18 mars à 20:54

    pendant la pose des Bouquinales, j'ai dégusté le texte de Pascal Dessaint! Avec l'aide de Benoît Verhille, il est question d'un thème de "mon" Café avec 4 frères de la côte (Dunkerque) avec Pascal, Olivier de Solminihac, Josette Wouters et JP Bocquet (un panel de genres et d'écritures) et une autre fois (en septembre, probablement nous recevrons le célèbre Franck Thilliez avec Frédéric Coudron (enfant du coin, pas encore connu)

  • Yomu
    Le 19 mars à 09:12

    Voici le grand, l'illustre, le sérénissime coordinateur du salon d'expression populaire et de critique sociale [http://www.libfly.com/interview-de-francois-annycke-coordinateur-du-salon-du-livre-billet-2452-823.html François Annycke] ! :)

  • afbf
    Le 20 mars à 00:09

    merci! je me disais bien que je devais le connaître...

A propos

Ici, le fil des opérations courantes sur Libfly mais également les actualités du livre et de la lecture !