LeTripode

26 billets

Aucun abonné

Billet

Publié le 6 février 2015 à 15:39

blog-post-featured-image

Autour de Goliarda Sapienza / Gagnez les nouveautés du Tripode

--Chaque personne a droit à son propre secret et à sa propre mort. Et comment puis-je vivre ou mourir si je ne rentre pas en possession de ce droit qui est le mien ? C’est pour cela que j’ai écrit, pour vous demander de me rendre ce droit… et quand, une fois fini ce travail de deuil et sous la charge de vêtements de robes de chaussures et de bas noirs, une chair fragile et forte, chaude et vulnérable au gel, qui assurément va repousser et réclamera, affamée, de l’air, de la lumière, des caresses, du pain… réclamera des chemins pour marcher… des voix à écouter… des visages à regarder, du vent de la pluie du soleil et de la fraîcheur – et si marchant dans le bois inconnu de la vie j’ai envie de courir et si je meurs épuisée par une course heureuse sous le soleil, contre le vent… si je meurs de la surprise de quelque nouveau visage-rencontre caché derrière un arbre en attente, si je meurs foudroyée par l’éclair de la joie, étouffée par une étreinte trop forte, noyée dans une tempête d’émotions entraînant vers une mer qui invisible attend derrière la nuit, si je meurs vidée de mon sang par les blessures ouvertes d’un amour perdu que rien n’aura pu refermer, si je meurs poignardée par la lame effilée d’un regard cruel, je vous demande seulement ceci : ne cherchez pas à vous expliquer ma mort, ne la disséquez pas, ne la cataloguez pas pour votre tranquillité, par peur de votre propre mort, mais tout au plus pensez – ne le dites pas fort, les mots trahissent – ne le dites pas fort, mais pensez en vous-mêmes : elle est morte parce qu’elle a vécu. "Le Fil de midi" Goliarda Sapienza. Very chers lecteurs de Libfly, Nul n'ignore que Le Tripode s'est lancé dans l'édition des œuvres complètes de Goliarda Sapienza. Chaque année voit son petit lot de merveilles surgir de notre grotte (je ne dis pas ça parce que l'éditeur se laisse aller à l'hirsutisme en hiver, non non.) : Moi, Jean Gabin, qui narrait son enfance italienne auprès de ses parents et frères militants et libertaires, L'Université de Rebbibia, opus sur les quelques mois qu'elle a passés dans la prison de Rome, dont elle a fait une école de vie. Le printemps verra pas moins de trois bijoux sortir de notre chapeau : - Une réédition de L'Art de la joie, son chef d’œuvre, épuisé dans tous les formats aujourd'hui. - La publication de Les certitudes du doute, dernier opus de son autobiographie des contradictions, dont l'intrigue se déroule à Rome à sa sortie de prison - Et last but not least, Goliarda telle que je l'ai connue, d'Angelo Pellegrino, son dernier compagnon, à qui l'on doit de connaître l’œuvre de Sapienza, et qui fut a ses côtés lors de la rédaction de L'Art de la joie. Ce petit texte d'une trentaine de pages sera agrémenté de nombreux documents iconographiques.

Nous vous proposons un petit concours dont trois participants élus par Le Tripode remporteront ces trois nouveautés printanières.

Il s'agit, par le biais d'un texte court (maximum 2000 signes espaces compris), de nous expliquer ce que représente Goliarda Sapienza dans votre parcours de lecteurs. Mille angles d'attaque sont possibles : votre rencontre avec elle, votre livre fétiche, l'impact de son oeuvre sur vos parcours, ou encore une anecdote... Libre à vous ! Les gagnants seront élus début mars ! Vous pouvez poster votre texte en commentaire à ce message. Si vous souhaitez conserver l'anonymat : lucie@le-tripode.net En attendant, on vous annonce déjà que la dernière semaine d'avril, vous aurez le loisir d'écouter une semaine d'atelier fiction sur France Culture dédiée à l'oeuvre de Sapienza, et, pour le moment à Lille et à Paris, de rencontrer Angelo Pellegrino, courant avril et mai ! A très vite ;)

9 commentaires

  • zazy
    Le 7 févr. à 16:29

    Sacré personnage

  • jostein
    Le 10 févr. à 13:11

    C'est parti...

  • LeTripode
    Le 10 févr. à 14:14

    Très joli mot d'amour Jostein, un grand merci !

  • afbf
    Le 10 févr. à 15:08

    Pas encore lu ses livres! même si j'ai lu beaucoup de chroniques sur Moi, Jean Gabin...

  • Mirontaine

    Mirontaine

    Le 12 févr. à 11:20

    Mandato!

  • LeTripode
    Le 13 févr. à 10:57

    Merci !

  • jostein
    Le 10 mars à 17:43

    Ne sommes nous pas début mars? Je sais, je suis impatiente alors que vous avez sûrement fort à faire avec les salons...mais, je suis particulièrement ce sujet.

  • Mirontaine

    Mirontaine

    Le 12 mars à 14:01

    Bonjour, Vous avez des précisions au sujet des dates de rencontre avec Angelo Maria Pellegrino? Merci

  • LeTripode
    Le 5 mai à 17:30

    Nous voyons vos chroniques sur les livres envoyés arriver peu à peu, c'est un plaisir de vous lire, merci à toutes et tous ! Mirontaine, si jamais je ne réponds pas assez vite sur nos rencontres, n'hésitez pas à consulter notre onglet événements sur notre [http://le-tripode.net/evenements/a_venir site] ou notre page [https://www.facebook.com/LeTripode?ref=hl FB]. Belle soirée, Lucie

Description du blog

Ce blog ne contient pas de description et l'auteur n'a rien écrit a son sujet.