3/5

4 avis

C'est le chemin qui compte

Surgers, Marie (1978-....). Auteur

Edité par Rue des Promenades. [Paris] - 2011-10-06

Langue : français

ISBN : 978-2-918804-33-8

Description physique : 1 vol. (118 p.). ill., couv. ill.. 15,0 cm x 9,0 cm x 0,8 cm


C'est le chemin qui compte est un journal de voyage drolatique et spirituel. Ce que Marie Surgers écrit est intelligent, plein de justesse et de vitalité. Captivant. Réjouissant. Elle transmet quelque chose qui la traverse, elle restitue des ambiances, des paysages, des portraits, et quelque chose de très personnel, la façon dont elle reçoit et filtre tout cela. On y apprend les subtilités de la langue arabe et les plaisirs du backgammon, on y circule en microbus, on y contemple les étoiles du désert et, une fois le livre fermé, on aspire à y retourner.

Suggestions

Du même auteur

Assaut rebelle | Gaucher, Sophie (1984-....). Auteur

Assaut rebelle

Livre | Gaucher, Sophie (1984-....). Auteur | Nuit myrtide éd.. Lille-Wazemmes | 2007-03-29

Sophie Gaucher regarde la télé et croque, un dessin, une image. Une phrase, quelques mots, alimentent l'image, la recadre dans son contexte.

c'est le chemin qui compte | Surgers, Marie

c'est le chemin qui compte

Livre | Surgers, Marie | Rue des promenades | 2011-03-21

C'est le chemin qui compte est un journal de voyage drolatique et spirituel. Ce que Marie Surgers écrit est intelligent, plein de justesse et de vitalité. Captivant. Réjouissant. Elle transmet quelque chose qui la traverse, elle r...

le grand gribouilleur de cru | Gaucher, Sophie

le grand gribouilleur de cru

Livre | Gaucher, Sophie | Publie.net | 2010-03-20

En choisissant de confronter, dans chaque livre de la collection ou presque, un auteur à un plasticien, nous ne pouvions pas ne pas rêver quelques rencontres idéales, de celles par lesquelles, selon l'analyse désormais fameuse de ...

Avis des lecteurs

  • Quand retrouverons-nous le chemin de Damas ? 5/5

    Le récit d'une expatriée à Damas en 2010 (édité à partir d'un blog). Un an avant le printemps arabe et le cataclysme qui s'en est suivi sur la Syrie. Excellente idée de la part de Rue des Promenades et de Libfly de remettre en avant ce petit livre dans le cadre de La Voie des Indés ! Aujourd'hui on lit avec beaucoup d'émotion ce récit tendre pour le peuple syrien, amoureux de la langue arabe, et admiratif de ce pays magnifique (qu'en reste-t'il aujourd'hui ?). Ce chemin de Damas a transformé Marie Surgers, qui, grâce à sa qualité d'écriture, arrive à nous toucher aussi. Un point de vue indispensable au moment où on entend tout et n'importe quoi à propos de l'Islam et de nos amis du Proche Orient.

    par philit Le 27 septembre 2016 à 15:37
  • Damas en mode positif 4/5

    Une lecture très plaisante et un grand merci à mes copinautes de libfly qui font voyager de tels livres. Un petit livre par son format et qui se glisse discrètement dans le sac ou la poche. L’auteure a passé dans le cadre de ses études quelques mois à Damas et nous livre ses impressions au quotidien et son regard d’occidentale dans cette ville et dans cette région, car elle va passer quelques jours dans les pays voisins comme le Liban. Ce texte nous permet d’avoir un « joli » point de vue de Damas et pas le regard que nous subissons actuellement du fait de l’actualité. Un texte avec une écriture simple, des impressions de la vie quotidienne, des pages magnifiques sur la vie quotidienne et sur la tolérance et l’ouverture. De belles pages sur l’apprentissage de l’arabe, sur les mets, sur les rapports entre les gens. Un livre qui fait du bien dans le climat actuel. Merci infiniment à libfly qui dans le cadre de la voie des indés et grâce à la maison d’édition la rue des Promenades nous fait découvrir de tels textes.

    par catherine Le 08 mars 2016 à 09:56
  • 1/5

    reçu de Zazy qui l'a reçu de la Rue des promenades; je vais le lire d'autant plus vite que la notification de Zazy me permet de voir de quoi il retourne (contrairement à la 4ème de couverture qui est un extrait évoquant quand même Damas en des temps plus heureux. berthe

    par afbf Le 04 février 2016 à 15:38
  • 4/5

    Lire ce petit livre au moment où la Syrie est mise à feu et à sang a été une oasis. Nous sommes en 2010, Marie Surgers part un semestre en fac à Damas. Elle écrit ses impressions sur un blogue et c’est la transcription de ce blogue que j’ai en mains. Une écriture honnête, gaie, heureuse, vivante. Beaucoup, il me semble, d’honnêteté, d’amour pour ce pays qui n’était pas libre, mais était vivant. Marie Surgers décrit avec humour, amour, sa vie à Damas. Le code de la route m’a fait sourire, tout comme l’art de traverser les routes à pieds. Beaucoup d’amour pour les syriens qui ont été si avenants avec l’étrangère qu’elle était. C’est le chemin qui compte fait beaucoup de bien. Un livre enluminé par les dessins de Sophie Gaucher. Il se lit très vite, avec plaisir. L’écriture vivante, drôle, tendre font que je vous le recommande. Heureuse de cette découverte que je dois à Libfly et son opération La voie des indés. Déjà lu, et aimé, Le dessin des routes et La fille derrière le comptoir publiés aux éditions de La Rue des Promenades

    par zazy Le 11 janvier 2016 à 18:11
Chargement des enrichissements...