4/5

3 avis

˜L'œenfant des livres

Foll, François. Auteur

Edité par Nouveau monde éd.. Paris - 2009-01-22

Langue : français

ISBN : 978-2-84736-370-8

Description physique : 1 vol. (501 p.). couv. ill. en coul.. 22,4 cm x 14,0 cm x 2,8 cm


Paris 1570. Le royaume de france est en pleine confusion, secoué par une interminable guerre de religion. martin dubé, onze ans, orphelin, supporte bravement une existence de labeur. un soir, sa route croise celle d'isabelle, fille d'un maître imprimeur protestant. martin est subjugué par cet ange blond. hélas, il sera le témoin du martyre de sa famille lors de la saint- barthélémy. marqué par cette expérience, il rencontre raymond puységur, un colporteur qui répand secrètement le dogme réformiste. Le huguenot, personnage haut en couleur et humaniste accompli, fait de l'adolescent son apprenti, lui enseignant la médecine, le latin, le grec, la théologie, mais aussi les arts de la guerre. ensemble, ils entament un long voyage sur les routes de france, rythmé par moult épreuves, combats, rencontres et retrouvailles qui marqueront le destin tourmenté de martin dubé, l'enfant des livres. roman de formation, roman de cape et d'épée ou roman d'aventures, cette fresque truculente qui s'inscrit dans la lignée des récits d'alexandre dumas est aussi un réel hommage au pouvoir des livres. Tous les personnages historiques, y compris les personnages secondaires tels que les ouvriers imprimeurs de paris, les professeurs d'université, les petites gens " réfugiés à genève, ont existé et réellement vécu les événements décrits dans cette histoire.

Suggestions

Du même auteur

Sacrifices | Foll, François. Auteur

Sacrifices

Livre | Foll, François. Auteur | Nouveau monde éd.. Paris | 2010-09-20

Face au ciel, dans la position des crucifiés de l'Antiquité, le cadavre nu d'une jeune fille est découvert sur un chantier du cinquième arrondissement de Paris. Ce n'est pas un crime ordinaire. La victime a été violée, torturée, e...

l'enfant des livres | Foll, Francois

l'enfant des livres

Livre | Foll, Francois | Points | 2011-11-17

" Au XVIe siècle, dans une France secouée par les guerres de religions, Martin, un orphelin de onze ans, est le souffre-douleur de son oncle imprimeur. Un soir, il tombe sous le charme d'Isabelle, un ange blond fille d'un imprim...

l'enfant des livres | Foll, Francois

l'enfant des livres

Livre | Foll, Francois | Nouveau monde | 2011-12-01

Paris 1570. Le royaume de France est en pleine confusion, secoué par une interminable guerre de religion. Martin Dubé, onze ans, orphelin, supporte bravement une existence de labeur. Un soir, sa route croise celle d'Isabelle, fill...

Avis des lecteurs

  • 4/5

    C'est un vrai roman historique, 500 pages, c'est dense, fourni : le lecteur est plongé dès les premières pages dans le Paris de Charles IX, dans le monde des libraires et imprimeurs, dans l'Histoire avec sa grande hache : par exemple, le massacre de la Saint Barthélémy y est vécu dans toute son horreur et dans l'incompréhension du protagoniste, et la nôtre... Ainsi, les événements s'enchaînent, vus par le jeune Martin, décrits avec une minutie très érudite. Mais c'est là la faiblesse du roman, cette érudition, cette précision des termes, des personnages ayant existé, nous font souvent perdre le fil du récit, alourdissent les descriptions, font basculer du roman au traité historique, et gachent un peu les bon moments de ce récit enlevé et vif, malgré aussi quelques longueurs... On s'attache aux personnages même s'ils évoluent dans des situations quelquefois caricaturales. A découvrir tout de même, c'est un premier roman, avec de belles figures et une jolie écriture. laurence

    par laurence Le 01 août 2011 à 06:35
  • 4/5

    C'est un peu par hasard que j'ai découvert le roman de François Foll "L'Enfant des Livres". Je dois bien avouer que je ne suis pas particulièrement attirée par les romans historiques. Et bien, quel régal... Il est d’ailleurs réducteur de limiter ce livre au rayon historique car il offre beaucoup plus que cela. Le lecteur suit avec passion les aventures de Martin Dubé, jeune catholique d’une dizaine d’années, élevé par son oncle imprimeur parisien (exploité à vrai dire) depuis que sa famille a été massacrée par des protestants. Toutefois, Martin est bouleversé par la Saint-Barthélemy et s’enfuit. Il rencontre Puységur, protestant pur et dur, qui deviendra plus que son père. Il lui enseigne les lettres, la médecine, la théologie et l’art du combat. Le roman s’achève après l’abjuration d’Henri IV. L’histoire est bien construite et remarquablement bien écrite. Il est d’ailleurs savoureux de lire des expressions de vieux français. Evidemment, tout est bien qui finit bien, mais cela n’en fait pas pour autant un roman facile. « L’Enfant des livres » nous oblige à réfléchir sur les religions, le fanatisme et la tolérance. Il offre également une superbe description détaillée de la vie et des mœurs de la France à la fin du XVIème. Ce roman est aussi un bel hommage à l’amour. C'est aussi l'occasion de parler de l'importance de la littérature et de son pouvoir. Il s’agit tout simplement d’un livre complet. Alors, n’hésitez pas à le lire s'il croise votre route de lecteur. J’attends avec impatience la prochaine œuvre de François Foll et j’irai sans aucun doute faire un tour au rayon roman historique prochainement.

    par Ninie Le 10 juin 2009 à 17:20
  • 4/5

    historique C'est un vrai roman historique, 500 pages, c'est dense, fourni : le lecteur est plongé dès les premières pages dans le Paris de Charles IX, dans le monde des libraires et imprimeurs, dans l'Histoire avec sa grande hache : par exemple, le massacre de la Saint Barthélémy y est vécu dans toute son horreur et dans l'incompréhension du protagoniste, et la nôtre... Ainsi, les événements s'enchaînent, vus par le jeune Martin, décrits avec une minutie très érudite. Mais c'est là la faiblesse du roman, cette érudition, cette précision des termes, des personnages ayant existé, nous font souvent perdre le fil du récit, alourdissent les descriptions, font basculer du roman au traité historique, et gachent un peu les bon moments de ce récit enlevé et vif, malgré aussi quelques longueurs... On s'attache aux personnages même s'ils évoluent dans des situations quelquefois caricaturales. A découvrir tout de même, c'est un premier roman, avec de belles figures et une jolie écriture.

    par casaburni77 Le 10 juin 2009 à 10:56
Chargement des enrichissements...