4/5

24 avis

Du domaine des murmures : roman

Martinez, Carole (1966-....). Auteur

Edité par Gallimard. [Paris] - 2011-08-18

Langue : français

ISBN : 978-2-07-013149-5

Description physique : 1 vol. (200 p.). 20,5 cm x 14,0 cm x 1,8 cm


En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui » : elle veut faire respecter son voeu de s'offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe... Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et ce souffle l'entraînera jusqu'en Terre sainte. Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe. Elle nous emporte dans son univers si singulier, rêveur et cruel, plein d'une sensualité prenante. « Je suis l'ombre qui cause. Je suis celle qui s'est volontairement clôturée pour tenter d'exister. Je suis la vierge des Murmures. À toi qui peux entendre, je veux parler la première, dire mon siècle, dire mes rêves, dire l'espoir des emmurées. [...] J'ai tenté d'acquérir la force spirituelle, j'ai rêvé de ne plus être qu'une prière et d'observer mon temps à travers un judas, ouverture grillée par où l'on m'a passé ma pitance durant des années. Cette bouche de pierre est devenue la mienne, mon unique orifice. C'est grâce à elle que j'ai pu parler enfin, murmurer à l'oreille des hommes et les pousser à faire ce que jamais mes lèvres n'auraient pu obtenir, même dans le plus doux des baisers. [...] Entre dans l'eau sombre, coule-toi dans mes contes, laisse mon verbe t'entraîner par des sentes et des goulets qu'aucun vivant n'a encore empruntés. Je veux dire à m'en couper le souffle. Écoute ! »

Suggestions

Du même auteur

˜Le œcri du livre | Martinez, Carole (1966-....). Auteur

˜Le œcri du livre

Livre | Martinez, Carole (1966-....). Auteur | Pocket jeunesse. Paris | 1998-11-19

Le Cri Du Livre | Martinez, Carole

Le Cri Du Livre

Livre | Martinez, Carole | Pocket jeunesse | 1999-08-25

˜Le œcoeur cousu : roman | Martinez, Carole (1966-....). Auteur

˜Le œcoeur cousu : roman

Livre | Martinez, Carole (1966-....). Auteur | Gallimard. [Paris] | 2007-02-08

« Écoutez, mes soeurs ! Écoutez cette rumeur qui emplit la nuit ! Écoutez... le bruit des mères ! Des choses sacrées se murmurent dans l'ombre des cuisines. Au fond des vieilles casseroles, dans des odeurs d'épices, magie et re...

Avis des lecteurs

  • 0/5

    <strong>L'écriture de Carole Martinez est légère, on y retrouve le souffle des contes médiévaux et des chans</strong> Une histoire magnifique qui traite de la femme, de la religion, des limites entre foi et superstitions, des Croisades, de l'amour d'un père pour sa fille, de la douleur nécessaire pour une mère de couper le cordon avec son enfant, du pardon.

    par 90011447 Le 19 septembre 2014 à 12:12
  • 5/5

    <strong>Emouvant</strong> Un beau roman à la frontière du conte dans lequel une jeune femme s'emmure dans une cellule accolée à une chapelle. Elle nous fait part de toutes les émotions qui la traversent, joie, douleur, peur. Magnifique.

    par VDLELOUETAurelie Le 16 juillet 2013 à 07:14
  • 4/5

    Cela ne m’étonne pas qu’il ait reçu le prix Goncourt des lycéens. J’ai dévoré ce livre, il vous tient en haleine. Une histoire peu commune, celle d’une emmurée. J’ai été étonnée de découvrir une histoire aussi riche dans une si petite cellule ! Carole Martinez nous fait découvrir cette époque particulière, la condition de la femme, l’amour filial, les secrets de familles jusqu’aux croisades. C’est un livre magnifique sur le pardon et l’acceptation, bon un peu mystique quelques fois. Une fort jolie plume ! Je regrette de ne pas encore m’être penchée sur Le cœur cousu qui prend la poussière dans ma bibliothèque ! Il va falloir que je corrige cette erreur rapidement.

    par Metaphore Le 25 mai 2013 à 17:23
  • 3/5

    Avec ce roman, Carole Martinez nous plonge dans le monde des recluses, ces femmes qui, au moyen-âge, s’emmuraient vivantes dans une cellule pour consacrer leur vie à Dieu. C’est le cas d’Esclarmonde qui, à 15 ans, pour se soustraire au joug de sa condition de femme du XIIe siècle en refusant une union avec un homme qu’elle n’aime pas, décide de s’enterrer vivante dans un réduit jouxtant la chapelle du château familial. La recluse donne naissance à un fils. Si elle sait que cette conception n’a rien d’immaculé, son entourage, lui, crie au miracle : &quot;Je n’avais pas menti, je m’étais contentée de taire une vérité que personne n’avait envie d’entendre&quot;. Dès lors, elle devient une sainte et reçoit les confidences des pèlerins qui viennent à elle. Par ses visions, elle s’approprie le monde extérieur et dirige le destin de son entourage familial. Elle imposera sa volonté à son père en l’envoyant racheter ses fautes en croisade, Ce roman, dont l’action se situe sur les rives de la Loue, non loin de Besançon, est une véritable chanson de geste médiévale. Le style de Carole Martinez, plein d’un souffle épique, de lyrisme, de poésie et de sensualité nous envoûte.

    par Ludeca Le 16 mars 2013 à 17:48
  • 5/5

    <strong>Bibliothécaire salle Lettres</strong> Un livre poignant sur la condition d'une femme, Esclarmonde, qui le jour de son mariage refuse de dire oui et s'offre à Dieu en vivant en recluse dans une cellule. Nous sommes en 1187 en Bourgogne, et les croyances populaires se mêlent à la religion. Esclarmonde devient une prophétesse, attire des pélerins et ainsi acquiert un certain pouvoir dans un monde où les femmes en ont très peu. Violée avant sa mise en cellule, elle puise en Dieu et en sa réclusion un réconfort. Mais la réalité va la rattraper pour son plus grand malheur. Une vraie plongée au coeur du Moyen-Âge avec ses bons et ses mauvais côtés. On en sort un peu nostalgique et admiratif devant le courage et la détermination de ce personnage haut en couleurs.

    par MTDole Le 29 janvier 2013 à 11:01
Chargement des enrichissements...